On a marché sur la Mer Baltique !

Restant en Suède pour les vacances de Noël, mes amis français et moi avons décidé de partir tout au Nord de la Suède – près de la frontière finlandaise – et de passer la nouvelle année dans un chalet au milieu de nulle part. Encore une fois, ce fut l’un de mes plus beaux voyages  !  

Poursuivre la lecture de « On a marché sur la Mer Baltique ! »

Top 5 des spécialités culinaires suédoises

Salut tout le monde ! Entre la période des fêtes, la fin de mon Erasmus en Suède et mon déménagement à Paris, je n’ai pas trouvé de temps pour vous partager des articles…

Alors pour me faire pardonner, je vous propose ici un article GOURMAND sur mon top 5 des spécialités culinaires suédoises (miam) !

1.Le Kanelbullar

La plus célèbre des pâtisseries suédoises ! Ce nom ne vous dit sûrement rien, mais peut-être que la traduction anglaise « Cinnamon Buns » ou française « Roulés à la Cannelle » (nettement moins glamour) vous éclairera ? Ici, les Kanelbullar sont faits à base de cannelle ou de cardamome (je préfère d’ailleurs cette saveur), et font partie des incontournables du Fika, célèbre tradition suédoise que vous connaissez maintenant si vous me suivez assidûment 😉

6c39d88bab5d8abf1f9c14c8617a7f1a.jpg
©Pinterest

2.Le Sill à toutes les sauces

Le sill signifie hareng en Suédois. Ici, on en trouve partout mais on le consomme surtout en période de fêtes de fin d’année. Le met est présenté dans un pot, cru, accompagné de différentes sauces style crème fraiche ou moutarde. Les Suédois en mangent accompagnés de pommes de terres et d’oeufs durs (très riche en protéines tout ça).

Personnellement, je suis une fana du senapssill, le hareng cru à la moutarde. Tellement bon !

0c5979ad550030b3154953000b7fba20.jpg
©Pinterest

 

3.Les Köttbullar

Si vous venez passer quelques jours en Suède, vous êtes obligés de retrouver cette spécialité dans vos assiettes : les boulettes de viande suédoises. De la viande, des oignons, de la chapelure, de l’oeuf, vos épices préférés et c’est tout bon ! Un vrai délice accompagné de pommes de terres vapeurs et d’une confiture aux airelles (accompagnement typiquement suédois) !

ce17bef71a42d31a35b8062f3fd98b13.jpg
©Pinterest

4.Les gaufres suédoises

La première fois que j’en ai commandé, c’était un dimanche après-midi à la suite d’une randonnée de 7 kilomètres à pieds aux alentours d’Umeå : le bonheur ! Ces sortes de gaufres plates sont accompagnées de crème fouettée et de confiture (de fraises ou de myrtilles le plus souvent), sous formes de pétales de fleur. Trop mims, non ?

D’ailleurs, il existe une drôle de tradition suédoise: tous les jeudis soirs, les enfants ont le droit à un repas composé exclusivement de soupe de pois jaunes (beans soup) accompagnée de gaufres pour le dessert.

tina_stafrén-waffle-2092.jpg
©imagebank.sweden.se

5.Le Kalles Kaviar (ça compte non?)

Attention placement de produit ! Déjà dingue du tarama bien cheap que l’on peut retrouver au super marché (j’en mange pratiquement tous les soirs en France quand je suis seule chez moi). C’est la révélation de mon échange universitaire, l’un de mes plus gros coup de coeurs culinaires en Suède. Alors non, le Kalles Kaviar n’est pas une marque de caviar : cet étrange tube qui contient des oeufs de poissons ne donne pas tellement envie aux premiers abords. Mais sur une tartine de Wasa, beurrée et accompagnée d’un oeuf dure, j’adore !

Par contre, je ne vous le recommande absolument pas si vous n’aimez déjà pas les oeufs de lump ou le tarama…

fcda32d5f4d1834dc24730c6771c236c.jpg
©Pinterest

5 clichés sur les Suédois (qui se vérifient)

Je n’ai jamais entendu autant de clichés sur les Français que durant mon échange universitaire en Suède. Le Français est grincheux, se promène avec sa baguette sous le bras, porte un béret sur la tête, mange des cuisses de grenouilles au restaurant, débat politique autour d’un verre de vin rouge, etc. etc. etc. … C’est amusant de voir à quoi nous ressemblons d’un point de vue extérieur à la France, mais heureusement que ces clichés ne sont pas toujours vrais ! Quand est-il des stéréotypes sur nos amis les Suédois ? Peut-on affirmer que le Suédois est un descendant des Vikings, qui n’a pas d’humour et qui fait des séances de sauna tous les week-ends ?

1. Les Suédois sont grands et blonds

On commence le sujet par l’un des clichés les plus connus. Bien évidemment, TOUS les Suédois ne sont pas grands et blonds, mais la majorité oui. Ce fut d’ailleurs un choc pour moi quand je suis arrivée à Umeå. En France, du haut de mon 1m57, j’arrive toujours à trouver des adultes plus petits que moi en me promenant dans la rue. Mais ici,  je vous avoue que c’est très difficile à trouver. Je suis l’une des plus petites ! Pareil pour la blondeur, je n’ai jamais vu autant de blonds qu’en Suède.

Il est vrai que tout cela reste à nuancer : à Stockholm la population est beaucoup plus hétéroclite que dans le nord de la Suède, par exemple. Mais le cliché est plutôt vrai ! Tenez, un exemple avec le groupe ABBA : tous les 4 blonds !

44b62dd4dcdc9336b66c404d891d0940
©Pinterest

2. Les Suédois sont sportifs

Vous allez me dire que j’ai trop regardé la série Vikings, mais les Suédois sont super sportifs et ce quelque soit leur âge ! La culture suédoise est imprégnée par le sport. 20% de la population serait inscrite dans une salle de sport (et mieux, d’après le Petit Futé, cela concernerait près de la moitié des Suédois âgés de 7 à 70 ans). Les disciplines en lien avec la nature sont également très populaires : chasse, pêche et sports d’hiver.

Pour vous dire à quel point le sport est important ici: il existe un complexe sportif à Umeå appelé Iksu, l’un des plus grands centres d’Europe. On y trouve de nombreuses activités sportives, allant de la piscine aux terrains de beach volley (avec du vrai sable s’il vous plait !).

3. Les Suédois sont polis

Attention. Si tu es une fille, ce passage est pour toi : tu peux rentrer de soirée, seule et à n’importe quelle heure, tu ne te feras pas accoster par des hommes aux idées douteuses dans la rue. Ici, personne n’est trop lourd, personne n’empiète sur l’espace privé de l’autre. Ici, les personnes attendent leur tour et font la queue à la cafétéria (malheur à toi si tu la grilles!). Ici, les voitures s’arrêtent obligatoirement à un passage piéton, même si tu n’es pas encore engagé pour traverser. Ici, ici, ici,…

Autre point, les Suédois sont très ponctuels et arriver en retard peut être perçu comme un manque de respect total. C’est l’une des choses les plus compliquées pour moi qui suis toujours en retard (à tel point que mes amis ont l’habitude de me mentir sur l’heure de nos rendez-vous pour que j’arrive à temps – honte à moi).

4. Les Suédois ont une très bonne qualité de vie

C’est quelque chose d’inimaginable en France, mais il faut savoir que la plus grosse infraction dont on entend parler est le vol de vélo (à Umeå en tout cas). Oui. Vous avez bien lu. Ici, on peut voir des barbecues électriques dans les parcs mis à disposition pour tous les habitants d’Umeå, et personne ne sera tenté de les voler !

L’égalité entre les hommes et les femmes est également un aspect qui me marque le plus ici dans la qualité de vie. L’égalité des sexes est normale ici. Il n’y a pas de différenciation entre les salaires pour un même poste. Après la naissance d’un enfant, le congé parental est partagé équitablement entre père et mère. Et je pense avoir croisé plus d’hommes que de femmes promenant une poussette durant tout mon séjour en Suède.

Soit dit en passant : ne soyez pas surpris de trouver des toilettes asexuées dans les lieux publics.

IMG_2924
©Agathe Rose

 

5. Ils parlent tous anglais

Excepté les populations de Sami tout au Nord de la Suède, je n’ai pas rencontré une seule personne suédoise qui n’ai pas été capable d’échanger avec moi en anglais. Ce qui est assez surprenant, c’est que dans n’importe quel endroit, on peut s’adresser directement à eux en anglais et recevoir une réponse spontanée, sans hésitation, dans un anglais presque parfait. Ce serait drôle d’expérimenter cette situation avec un caissier dans un supermarché en France (rires) !

Finalement, ces clichés connus de tous représentent les Suédois comme des citoyens vivant dans une société égalitaire et respectueuse de l’autre, capable de s’ouvrir et de communiquer avec les autres parties du monde. Plutôt enrichissante comme culture, non ? 

Un Week-end en Laponie – Kiruna

Après la très belle journée d’Abisko où nous avons découvert son parc national et la porte de la Laponie, nous avons pris la voiture au petit matin pour redescendre sur Kiruna, où un programme bien chargé nous attendait.

Kiruna est une ville minière où l’on exploite des gisements de fer. La mine surplombe toute la vallée, ce qui donne un effet assez futuriste à la ville. Je n’ai pas trouvé Kiruna très jolie, cela reste une ville du Nord semblable à une station de ski. Mais la magie de la Laponie était au rendez-vous : ciel rose et bleu turquoise et des centimètres (voire des mètres) de neige tout autour de nous.

Journée de dimanche

8:00 – Sur la route

La nuit à l’auberge a été assez courte et plutôt désagréable : nous étions 8 inconnus dans une pièce de 20m carrés et en plus deux d’entre-nous n’ont fait que de ronfler toute la nuit !  Mais ce sont les risques des auberges de jeunesse et je n’hésiterais pas à réitérer l’expérience : discussions le soir avec des jeunes chercheurs, sauna, soirée posée dans la cuisine commune à jouer aux cartes. Un régal !

Nous avons quitté l’auberge le lendemain vers 8h alors que le soleil ne s’était pas encore levé et nous avons repris la route en direction de Kiruna avec prudence. Le paysage sur la route fut magnifique avec l’arrivée du jour ! À tel point que nous nous sommes arrêtés sur la route pour capturer ce paysage si magique. La preuve en photos :

DSC_0343
©Amandine Martin
IMG_2890
©Agathe Rose (Kiruna, 2017)
IMG_2905
©Agathe Rose (Kiruna, 2017)

 

10:00 – L’Ice Hotel 

Après environ 2 heures de route, nous sommes arrivés à Kiruna pile à temps pour l’ouverture de l’Ice Hotel (un hotel fait entièrement de glace). Ayant déjà visiter l’Ice Bar à Stockholm et sachant à quoi m’attendre en plus du prix étudiant de 20€ pour une demie-heure environ, j’ai choisi de ne pas accompagner mes amis dans la visite de l’hotel, et me suis posée au café du coin en attendant leur retour.

DSC_0397
©Amandine Martin
DSC_0356
©Amandine Martin
DSC_0368
©Amandine Martin

Voici quelques photos qu’Amandine a prises de l’Ice Hotel si ça vous intéresse. Il existe vraiment des personnes courageuses qui  réservent une chambre pour y passer la nuit (pas sûr qu’on y dorme bien puisqu’il y fait -5 degrés) pour la somme d’environ 135€. Vous seriez prêt à tenter l’expérience  ?

DSC_0477
©Amandine Martin
DSC_0474
©Amandine Martin
DSC_0471
©Amandine Martin
DSC_0470
©Amandine Martin

12:00 – L’expérience des chiens de traineau

Bon, comment vous dire ?  C’est l’une des plus belles expériences de mon séjour en Suède. Pourtant, je ne suis pas du tout une fana de chiens. Mais le combo nature, coucher de soleil et l’immense fierté des chiens dans l’accomplissement de cette mission (que l’on pouvait vraiment ressentir) était extraordinaire.

Nous étions dans l’appartement que nous louions quand un homme est venu nous chercher avec son mini bus pour nous amener au camp des chiens. Nous y avons appris qu’il était écossais et qu’il revenait tous les hivers par amour pour la pratique de chiens de traineau. Un premier indice qui nous annonçait déjà que nous allions vivre une expérience extraordinaire.

À notre arrivée, les chiens attelés étaient surexcités à l’idée de tirer le traineau. C’était des Huskies Alaskan, c’est-à-dire des Huskies croisés avec d’autres races robustes. Ces chiens vivent facilement dans le froid et sont entrainés à courir environ 6 heures par jours (ce qui est énorme quand on sait qu’ils tirent près de 500kg) !

DSC_0496
©Amandine Martin
DSC_0494.JPG
©Amandine Martin

Comme il faisait très froid et que l’activité était assez physique (on ne dirait pas comme ça, mais il fallait bien garder l’équilibre sur le traineau), je n’ai pas pris mon appareil photo avec moi (tellement dommage)… Voici donc une photo prise par une amie qui était venue tenter l’expérience quelques jours auparavant – thank you Dani ! 

24740225_1492871607475585_2040919665_o
©Daniela Lengmüller

Après 1h30 de traineaux, nous nous sommes arrêtés près d’un tipi. Nous avons pu alors prendre le temps de féliciter les chiens un part un, puis nous sommes entrés dans la tente où un feu y avait été préparé pour y réchauffer nos membres endoloris par le froid.

Peu de temps plus tard, les motos neiges sont arrivées à leur tour pour que nous rentrions au camp des chiens. Je ne savais pas que c’était si difficile à conduire, j’étais toute courbaturée des bras le lendemain (rires). Nous avons ensuite eu la possibilité d’entrer dans l’enclôt des chiots, ils avaient tous environ deux mois et étaient déjà tous hyper-actifs ! On comprend pourquoi ces chiens sont faits pour le traineau et pourquoi ils aiment tant ça.

Vraiment, ce fut une superbe expérience et je tiens à remercier mes grands-parents qui m’ont offert cette activité comme cadeau de Noël anticipé, vraiment merci 💛

18:00 – Bientôt le retour

Nous rentrons de cette expérience fatigués mais des étoiles plein les yeux ! Après une douche chaude bien relaxante, nous sommes allés dans le seul restaurant ouvert le dimanche soir à Kiruna. Nous passons ensuite la soirée à nous raconter des blagues avant de sombrer dans le sommeil. Trop chouette comme voyage, il nous a vraiment marqués et nous nous sommes promis d’y retourner tous les 4 un jour !

Voici une vidéo de notre petite session de dog sledding, filmée avec les moyens du bord par Amandine. Désolée pour la qualité (filmé avec un portable, par -15 degrés) ! 😂
PS : vous avez vu ce ciel ?!

5 activités incontournables à faire en Laponie

Hello la compagnie ! Je vous avoue que cette semaine fut assez chargée entre les examens et ma recherche d’appartements sur Paris (je m’y installe 6 mois pour un stage et je ne vous raconte pas la galère pour trouver quelque chose depuis la Suède!). Je comptais vous partager la seconde partie de mon voyage en Laponie, mais comme je n’ai pas eu le temps de peaufiner mon article, je vous partage plutôt mon top 5 des activités incontournables à faire en Laponie. 

Voici donc le top 5 des choses à faire en Laponie si jamais vous avez la CHANCE d’y vivre quelques jours.

 

1. Marcher sur un lac gelé

Premier incontournable à faire en Laponie – ou à n’importe quel autre endroit situé dans le cercle polaire d’ailleurs : marcher ou patiner sur un lac gelé !

À Umeå, on a la chance d’avoir un immense lac à proximité du centre ville. Alors dès qu’il commence à neiger, nous nous retrouvons entre amis au lac pour admirer ses environs givrés par le froid. Et si nous voyons des Suédois se balader sur l’eau gelée, nous ne manquons pas l’occasion de nous y promener dessus.

Attention, photos toutes fraiches de notre virée de ce matin avec Valentin.  On se croirait au coucher du soleil, mais les photos ont été prises vers 11h30.

IMG_2911
©Agathe Rose (Umeå, 2017)
IMG_2957
©Agathe Rose (Umeå, 2017)
IMG_2924
©Agathe Rose (Umeå, 2017)
IMG_2930
©Agathe Rose (Umeå, 2017)

2. Faire du chien de traineau

C’est l’une des activités qui m’ont le plus marquée lors de mon séjour en Suède jusqu’à présent. Je vous réserve un post sur ce sujet mercredi prochain. Mais je vous conseille vivement de tenter l’expérience : la nature, les chiens, le coucher du soleil. Un combo parfait (à condition d’y mettre un bon budget) !

DSC_0496
©Amandine Martin
e39d8ca22650d766959321f19d84040c
©Pinterest

3. « Chasser » les aurores boréales

Autre activité que je ne peux QUE vous recommander : la chasse aux Northern Lights ! C’était sur ma « Todo list » en venant faire mon échange universitaire à Umeå et je suis fière de vous annoncer que j’ai pu la rayer dès le premier mois – en septembre donc ! Après quelques soirées passées au lac, dans le froid, à espérer qu’une aurore boréale veuille bien pointer le bout de son nez, j’en ai aperçu une la toute première fois lorsque je faisais la queue à 22h00 pour entrer dans un bar dansant (et ce en plein centre-ville) !

C’est un phénomène à vivre au moins une fois dans sa vie ! Cette coulée verte qui serpente au-dessus de nos têtes pendant quelques minutes et qui nous rappelle que nous ne sommes que des minus face à l’immensité et à la beauté de la Nature. Rien ne peut décrire une merveille pareille.

 

2862e4eee71c4c488683cb282795783c
©Pinterest

Le problème avec les aurores boréales, c’est qu’on n’est jamais vraiment préparés quand il en survient une dans le ciel… Elles apparaissent aux moments improbables quand on sort de la salle de sport ou quand on va faire nos courses au supermarché du coin  – comme cette photo prise avec mon portable, et de très mauvaise qualité,  le prouve (photo prise sur le parking d’Ica).

IMG_1815
©Agathe Rose (Umeå, 2017)

 

Contrairement à ce que je pensais à mon arrivée en Suède, la période des aurores boréales n’a pas lieu qu’en hiver mais tout au long de l’année, avec l’automne et le printemps comme saisons principales.

Et pour ceux que ça intéresse : je me fie principalement à l’application Aurora Fcst pour les prévisions à condition que le ciel soit dégagé !

 

4. Faire un sauna après une longue randonnée dans le froid

Je vous en avais déjà parlé dans mon article sur les « 10 choses qu’on ne trouve qu’en Suède » , chaque quartier étudiant à Umeå a son propre sauna. Il ne nous suffit donc que de réserver une séance avant une randonnée de quelques kilomètres dans la neige et le froid avant de nous relaxer à l’intérieur du sauna. En Suède, c’est vraiment considéré un moment de détente durant lequel nous prenons le temps de parler avec nos amis. Expérience vivement recommandée !

 

5. S’arrêter sur l’E10 pour admirer le lever du soleil

Si vous allez en Laponie vers Abisko, vous passez automatiquement sur l’E10, une fameuse route qui relie les villages lapons entre eux. Sur le trajet, on n’y croise que très peu de voitures et on peut y retrouver l’hiver des rênes sur le bord de la route – voire en plein milieu. Lorsque nous étions en Laponie avec mes amis, nous l’avions prise au petit matin et je peux vous assurer que le paysage était à couper le souffle ! La preuve en photos :

DSC_0343
©Amandine Martin
IMG_2890
©Agathe Rose (Kiruna, 2017)
IMG_2897
©Agathe Rose (Kiruna, 2017)

 

Un top 5 des activités incontournables à faire en Laponie suédoise ?

10

Un week-end en Laponie – Abisko

J’ai eu la chance ce week-end de partir en Laponie Suédoise avec trois de mes meilleurs amis de l’aventure erasmus, Amandine, Bastien et Tristan. Ce fut un voyage INCROYABLE, aussi riche en émotions qu’en beauté et découvertes. En Laponie, le ciel est rose ou bleu turquoise, le paysage enneigé est verglacé par le froid. On croise des rennes au bord de l’E10, la seule route qui lie les villes laponnes entre elles. C’est juste magnifique, et en me relisant je m’aperçois qu’aucun mot ne peut réellement décrire un tel endroit.

Journée de Samedi

00:00 – Arrivée en Laponie

Nous avons atterri sur une piste enneigée après une heure d’avion. Déjà dans l’avion une aurore boréale avait pointé son nez et nous l’observions à travers le hublot comme des enfants surexcités. Nous savions que nous allions vivre un week-end fabuleux !

L’avion nous a déposé à Kiruna, une ville minière située au sud d’Abisko – notre destination pour le samedi. Après une courte nuit à l’hôtel, nous nous sommes levés vers 7h00 pour aller récupérer la voiture de location qui nous servira pour notre petit road trip en direction d’Abisko.

Abisko est l’une des villes les plus au Nord de Suède, à la frontière de la Norvège (ici).

Abisko
Capture d’écran, Google map

9:00 – Départ pour Abisko

Après avoir récupéré la voiture à Kiruna, nous avons pris la route jusqu’à Abisko. Les limitations de vitesse sur la route droite ne dépassaient pas les 90 km/h, mais autant vous dire que nous n’avons pas roulé à plus de 80 km/h vue la route totalement verglacée et donc plutôt dangereuse. En plus, une de mes amies suédoise m’avait conseillée d’être très prudents sur la route à cause de la traversée de rennes.

L’hiver, le peuple Sami descend les rennes vers les villes afin de les protéger contre le froid. Les animaux ne percevant pas les routes sous la neige peuvent alors se retrouver très proches des voitures voire au milieu de la route ! La traversée de rennes et d’élans l’hiver est d’ailleurs responsable de la majorité des accidents de la route en Suède. En même temps, c’est énorme ces bêtes-là, check mon article qui parle de ma rencontre avec les élans si tu ne l’as pas encore lu (ici).

 

12:00 – L’heure de la randonnée

Après 1h30 de route, nous nous retrouvons à l’entrée du parc national d’Abisko où nous décidons de faire une randonnée avant le coucher du soleil prévu pour 14h30. La randonnée qui était plutôt une sorte de petite promenade dans la neige fut génialissime ! Comment vous dire ? C’était magnifique ! Dès le départ, nous nous sommes éloignés des sentiers touristiques pour nous retrouver en plein milieu d’une nature préservée de toute activité humaine. Seules les empruntes de rennes se trouvaient sur notre chemin totalement enneigé. Nous nous sommes arrêtés face à un panorama magnifique pour manger, avant de continuer vers le lac Torneträsk. 

IMG_2743
©Agathe Rose (Abisko, 2017)

Une fois arrivés au bord de l’eau, nous nous sommes retrouvés en face des montagnes de la Norvège au moment-même du coucher de soleil. Le lac était recouvert d’une épaisse couche de glace sur laquelle nous pouvions marcher sans grand danger. Nous avons alors « patiné » sur la glace pendant près d’une heure, à danser et faire des compétitions de glissades… Ce qui m’a valu une belle chute haha (la preuve en sur la vidéo en bas de ce billet). Alors qu’il commençait à faire nuit, nous sommes retournés à la voiture pour rejoindre l’auberge de jeunesse d’Abisko. Nous y avons rencontré des voyageurs de différentes nationalités venus chasser les aurores boréales et de jeunes chercheurs internationaux résidant là-bas le temps de rédiger leurs thèses sur la faune en Laponie.

IMG_2847
©Agathe Rose (Abisko, 2017)

18:00 – L’échec du sauna

En début de soirée, nous avons essayé le sauna de l’auberge pour détendre nos muscles très sollicités par les -15°C de la Laponie. Mais nous n’y sommes restés que 10 minutes car le sauna était mixte ET nudiste, et nous nous sentions trop embarrassés pour y rester plus longtemps. J’avais tenté de mettre un maillot de bain et de le cacher sous une serviette mais c’était sans compter sur l’oeil perspicace d’une utilisatrice du sauna qui m’a interdit de rentrer dans la sauna car « le maillot de bain, c’est pas hygiénique » (lol). Je crois que nous les Français, nous avons un problème avec la nudité. Mais je suis un peu déçue par cette politique de nudisme qui ne comprend pas que cela puisse poser quelques difficultés aux plus pudiques d’entre-nous. Et puis en France, il est possible d’entrer dans un sauna sans être à poils et cela ne pose pas de problème d’hygiène… Cette problématique me rend perplexe (rires).

Après un passage chez Ica (le E. Leclerc de Suède) pour préparer notre dîner, nous avons fini la soirée en jouant au jeu de carte « le Mito » que je ne connaissais pas mais qui est plutôt hilarant. Le but : tricher le plus possible sans se faire remarquer. Vous connaissez ?

 

00:00 – Retour à Kiruna

Il est temps pour nous d’aller nous coucher, car nous reprenions la route pour Kiruna le lendemain vers 8h. Nous y avions rendez-vous pour une incroyable séance de chiens de traineau et de moto-neige sous le coucher de soleil. Je vous en reparlerai plus en détail dans un prochain post et vous partagerai une vidéo pour vous montrer à quel point l’expérience était magique !

Voici pour le moment un petit échantillon des photos prises lors de notre virée à Abisko. Les photos sont assez sombres à cause du manque de lumière. Le soleil là-bas reste très bas et se cache dernière les montagnes.

DSC_0200
©Amandine Martin
IMG_2714
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2729
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2757
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2771
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2779
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2782
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2785
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2789
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2835
©Agathe Rose (Abisko, 2017)
IMG_2851
©Agathe Rose (Abisko, 2017)

 

Je vous partage également une vidéo de notre séjour à Abisko et de ma chute mémorable sur le lac gelé de Torneträsk (haha).

Rafting day in Vindeälven

En septembre, alors qu’il faisait encore bon, nous sommes partis avec des amis allemands faire du rafting à Vindeln, un petit village perdu dans la campagne suédoise.

Nous sommes venus en train et avions rendez-vous avec les organisateurs du rafting vers midi. Ils nous ont alors briefé sur toutes les mesures de sécurité à prendre en compte une fois sur le bateau. Nous avons ensuite descendu la rivière durant près d’une heure. Puis une pause fika s’est improvisée autour d’un feu de camp avant de rentrer nous changer et remettre des vêtements chauds.

Le paysage était vraiment magnifique et les organisateurs trop adorables ! Ils organisent ce genre d’activité le week-end, en dehors de leur temps de travail, pour partager leur amour de la nature avec les amateurs de sensation forte !

PS: les conseils de sécurité des organisateurs furent très utiles car la rivière était déchainée ce jour-là. La preuve en photos qui sont à mourir de rire !!

23119954_1176727919093799_4470009097195622237_o
©forsranning
22861756_1176727705760487_7357642828717032228_o
©forsranning
23117112_1176727679093823_5504227422272851820_o
©forsranning
IMG_0123
©forsranning

Je vous partage également une vidéo que j’ai monté pour l’occasion, Valentin your glory time at 0″40 (lol).

10 choses qu’on ne trouve qu’en Suède

Cela fait déjà 3 mois que je suis en Suède et pourtant je suis tous les jours confrontée à des différences culturelles entre la France et mon pays d’accueil ! Vous trouvez que j’exagère ? Voici 10 choses étonnantes qu’on ne trouve qu’en Suède :

1. Le fika – une institution suédoise

Je crois que la première fois que j’ai entendu ce mot, c’était lors de mon premier cours à l’université d’Umeå. Après seulement 50 minutes de cours, le professeur s’interrompt pour nous annoncer : « Ok, now I think it is time for a fika ! ». Et soudainement, tous les étudiants suédois de mon cours sortent de la classe pour revenir 15 minutes plus tard, un café à la main.

Je pense qu’on ne peut pas présenter la Suède sans parler du fika. Ici, le fika est une institution, un mode de vie, une étape indispensable dans notre journée de travail. C’est une sorte de pause café que les Suédois prennent à n’importe quel moment de la journée. Il se compose d’un café ou d’un thé accompagné d’une pâtisserie suédoise.

Je trouve que ce mot résume totalement la mentalité des Suédois : on est productif, on travaille de façon efficace, mais on s’octroie des moments de breaks où l’on sait se détendre entre amis ou collègues. Quand on vous dit que les Suédois sont les gens les plus heureux du monde ! 

gruppbildblogg_50aa527d9606ee3a43e49d5a
©Pinterest

 

2. On enlève ses chaussures quand on entre chez quelqu’un

Non, ceci n’est pas une blague. Si tu entres chez un Suédois sans retirer tes chaussures, ce dernier voit cet acte comme un gros manque de respect. Alors si jamais tu es invité chez un descendant des Vikings, n’aies pas peur de puer des pieds, évite de te fâcher avec lui et enlève donc tes chaussures ! Après tout en France en ôte bien son chapeau avant d’entrer dans une maison… 

3. Les couchers de soleil à 14h30

Et oui, ceci n’est pas un mythe : durant tout l’hiver, le soleil se couche bel et bien à 14h30 – du moins en Laponie où je vis actuellement. Autant vous dire que cela fait tout drôle quand tu décides de t’octroyer une grâce matinée bien méritée, que tu te réveilles à midi et que tu ne profite donc que de deux heures de jours dans ta journée…

Mais voyons le bon côté des choses, ce rythme-ci t’oblige à te lever plus tôt pour profiter de la lumière du jour. Et comme le dit si bien le proverbe français, « l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » !

Vous pouvez retrouver l’un des plus beaux couchers de soleil que Félix a filmé ici.

img_1690.jpg
©Agathe Rose (Umeå, 2017)

4. Les soirées étudiantes qui commencent très tôt

Bonne ou mauvaise nouvelle (ça doit dépendre du foie de chacun) : ici, on commence à s’enjailler à 18h.  Je l’ai compris lors de ma première soirée étudiante à Umeå : à 19h, j’étais la dernière personne à arriver, je m’étais préparée en moins de 10 minutes et n’ai même pas eu le temps de manger…

5. Le Princess Cake

À chaque fête d’anniversaire, que tu sois une grande fille ou un grand garçon, tu as le droit à ta part de ce drôle de gâteau vert, le Princess Cake. On le trouve dans toutes les grandes surfaces de Suède au rayon des surgelés. Et en vérité c’est pas terrible- terrible. Mieux vaut une bonne Forêt Noire préparée avec amour par maman !

58aa5657f68605bdd825ea7985c8bafe
©Pinterest

6. Le surströmming aka « le poisson pourri suédois » sur Google

Toujours dans la catégorie « nourriture suédoise bizarroïde », j’ai le plaisir de vous présenter le fameux et répugnant surströmming, une spécialité culinaire suédoise à base de hareng cru qui a fermenté pendant plusieurs mois (miam). Il paraît que cela possède la pire odeur qui puisse exister au monde et que les Suédois ont l’habitude de le consommer à l’extérieur de leur maison tellement l’odeur est infecte (source suédoise mais à la fiabilité douteuse).

7. Le julmust à Noël

À partir du mois de novembre, on trouve de grosses réductions sur cette boisson made-in Sweden. Son goût s’apparente au Coca-Cola/Pepsi et il paraîtrait même qu’il réduit les ventes de Coca-cola d’environ 50% lors de la période de Noël.

738860769daf2ca2433fd57fc9494633
©Pinterest

8. Le sauna dans les résidences étudiantes

À Umeå, chaque résidence étudiante – ou du moins quartier – possède son propre sauna. C’est une pratique très fréquente en Scandinavie où la majorité des personnes possèdent un sauna dans leur propre jardin. Je ne vous dis pas le bonheur, le dimanche après-midi, quand on se retrouve entre étudiants pour partager un bon moment de détente à l’abris des -10 degrés et du noir de dehors !

9. Le pain polaire

Le pain polaire, ou pain suédois, est un étrange pain/brioche qu’on peut comparer à de gros blinis. Les Suédois l’utilisent à la place du pain dans les sandwiches. Mais moi, en tant que bonne grosse Française, je le fait griller au grille-pain puis y tartine du Nutella dessus. Un délice !

cf11066cca52646be785ab79c38e13f3.jpg
©Pinterest

10. L’Empire du Systembolaget

En Suède, tu ne peux pas acheter ton alcool au supermarché situé au coin de ta rue. Non, tu dois aller au Systembolaget. Cette sorte de cave a été établie par l’état pour intervenir face au fort taux d’alcoolisme en Suède dans les années 50. Il n’y a pas d’autre magasin qui puisse vendre de l’alcool que ce soit bière, cidre, vin, alcool fort… Pour toute boisson  alcoolisée quoi. Le bon côté de la chose, c’est que ce magasin est immense et qu’il n’est pas difficile de trouver bouteille à ton verre !

Et attention, l’établissement ferme ses portes à partir du samedi après-midi (15h00) jusqu’au lundi ! Il faut donc prévoir à l’avance ton alcool si tu comptes participer à des soirées étudiantes le week-end.

 

Un top 10 des choses qu’on ne trouve qu’en Suède ?

10
Un top 10 des choses qu’on ne trouve qu’en Suède ? (©Agathe Rose)

Je me suis fait attaquer par un élan !

Hier, nous sommes partis en excursion au parc naturel de Älgens Hus, pour visiter une ferme d’élans. Nous avions une heure de trajet en bus dans la pampa suédoise toute enneigée et nous ne pouvions cacher notre excitation !Poursuivre la lecture de « Je me suis fait attaquer par un élan ! »

Un week-end à Stockholm

Étant en échange universitaire en Suède pour près de six mois, je me devais d’aller visiter Stockholm située à une heure d’avion d’Umeå. Ce fut un véritable coup de coeur… à tel point que j’y suis déjà retournée une fois et que je compte y retrouver ma famille pour Noël !

Je vous propose ici le programme que nous avions fait avec mon amoureux Félix, venu passer deux semaines avec moi à Umeå. Je pense qu’il est facilement réalisable et qu’il permet une large découverte de la ville.

Poursuivre la lecture de « Un week-end à Stockholm »